Michèle Sylvander

Vit à Marseille. Travaille en France et à l’étranger.

Pendant une dizaine d’années Michèle Sylvander a pratiqué la peinture, pour se tourner dans les années 90 vers l’autoportrait photographique.
Des images entre réalité et fiction ,la conduise à se mettre en scène,le corps devenant pour elle le symbole évident d’une réponse possible à la question de l’identité.
Les images issues de cette série photographique seront montrées pour la première fois dans la galerie de Roger Pailhas à Marseille avec lequel elle travaillera pendant plus de dix ans. Dans ses projets, la famille occupe aussi une place centrale et interroge sans fin la somme des histoires de chacun.
Ses vidéos en cours finalisent, en autre, cette interrogation.
Son travail problématise, la question des codes sexuels, celle du corps social et du corps politique .

En 2002, une exposition personnelle lui est consacré au Musée d’Art contemporain de Marseille.
Elle participe à de nombreuses expositions en France comme à l’étranger.
A Marseille elle travaille avec la galerieofmarseille, à Lisbonne avec celle de Luis Serpa et à Bratislava avec la gandy-gallery.
Son travail est représenté dans de nombreuses collections privées et publiques .